Philippe Guiguet Bologne vit à Tanger, au Maroc, où il se consacre entièrement à l’écriture.

Né en 1968 dans les Alpes françaises, il crée à Tanger, où il émigre en 1993 après un doctorat inachevé en Sciences de l’art à Paris I, la revue D3 dont il est rédacteur en chef (1997-1999), la maison d’hôtes Dar Nour devenue une adresse de référence (1999-2011), dirige la librairie des Colonnes (1999-2001) et collabore régulièrement avec la presse marocaine et française.

Dans un autre registre, il a dirigé l’Institut français de Tripoli, en Libye, durant les années d’ouverture du pays (2001-2005), et il a dirigé le Centre culturel français de Ramallah après la seconde Intifada (2007-2011), saisissant l’occasion de créer de nombreux festivals (Jazz à Sabratha, Les nuits soufies, Les nuits de Ramadan, Les Journées de la Francophonie, Ciné-Chebab, Traveling, /S I N :/ video art and performance festival…) et des événements structurants comme Ramallah.doc (pitching commission pour le film documentaire en Palestine), un accord de coopération entre l’Ecole spéciale d’architecture de Paris et l’Université de Birzeit, la création d’une Direction nationale du patrimoine moderne pour la Libye…

Dans ses années d’étudiant, il a réalisé et animé une émission de critique cinématographique hebdomadaire sur Radio Pluriel (Lyon), à Paris il a été lecteur pour les Presses de la Cité, il a participé au séminaire de création contemporaine du Centre d’art Danae deux saisons successives. A Tanger, il rédige et publie le premier guide patrimonial et culturel de Tanger (Un guide de Tanger et de sa région, 1996), publie chez Artaud un carnet de voyage à Marrakech (Vacances secrètes à Marrakech, 1999) et rédige aux éditions Larousse une grande partie du volume sur le Maroc, dans la collection Passion d’ailleurs. Il écrit la première version du guide Karavel du Maroc. Il participe enfin à l’élaboration de projets cinématographiques ou à l’écriture de scénario de plusieurs films (Loin d’André Téchiné, Tanger de Jilali Ferhati, Le café de la plage de Benoit Graffin…).
Il a été président des Instants Vidéo de Marseille (de 2011 à 2015) et co-administrateur de la compagnie de théâtre tangéroise « Spectacle pour tous » (Hamza Boulaïz) dans la même période.

Lectures publiques : Détroit au Salon international du livre de Tanger (Tanger, mai 2014, avec Danielle Mémoire et Caroline Sagot-Duvauroux), à la Librairie les Insolites (Tanger, juin 2014). Je n’étais pas là – Cheminement I à la journée du patrimoine « Être ici » (Tanger, septembre 2014, avec Samira El Ayachi, Stéphanie Gaou, Abdelghani Fennane, Rachid Khelass et Abdelhadi Saïd), au Salon du livre de Tanger (mai 2016, par Delphine Mélèze) et au Salon l’Autre Livre (Paris, novembre 2017). Stèles océanes à la Librairie des Colonnes (mai 2015), Socco lu par Philippe Lorin (décembre 2015 à la librairie les Insolites, Tanger) et par l’auteur pour les 20 ans de la Fondation Lorin (novembre 2016), Prémisses au Border Independant Art Factory (Tanger, mars 2016) et à l’Institut français de Ramallah (mai 2016). Nila au Centre international de poésie de Marseille (juillet 2016), treize par Delphine Mélèse à la Galerie Conil (novembre 2016). Check-point a été lu dans les galeries Conil et Kent de Tanger, ainsi qu’à plusieurs occasions privées (décembre 2018). L’École supérieure Universiapolis d’Agadir lui a consacré une soirée en février 2017, ainsi que la faculté de Lettres d’Agadir et l’université poydisciplinaire de Taroudannt (février 2018).

Voir la vidéo de la lecture de Prémisses au Border Independant Art Factory.

Ecouter l’enregistrement audio de la lecture intégrale de Treize par Delphine Mélèse (galerie Conil, Tanger, 22 octobre 2016)

Ecouter l’enregistrement audio de la lecture intégrale de Treize par l’auteur.

Ecouter l’enregistrement audio de la lecture intégrale de Tacles par l’auteur.

Ecouter l’enregistrement de la lecture intégrale de Prémisses par l’auteur.